Zdjêcia

Photographer's Note

Caussols polje
Situé au Nord de Grasse, ce haut plateau calcaire culmine à 1100 m d'altitude en moyenne, dans un vaste amphithéâtre de montagnes (Calern, Gros Pounch au nord, Ferrier, Doubier au sud, Rougies).
Son centre, en forme de cuvette, est appelé un « poljé » (nom originaire des Balkans). Les versants montrent une alternance de marnes et de calcaires présentant une érosion différentielle. Les formes obtenues, sont tout à fait caractéristiques du « karst ».
Les « embuts », signifiant « entonnoirs » en Provençal, jonchent le plateau. Ce sont des entrées de cavités souterraines creusées par l’eau. Certaines peuvent être explorées. La plus célèbre cavité est l’Embut de Caussols exploré par Armand Janet, en 1892. Ici les eaux récoltées dans le « poljé » de Caussols se perdent sous terre. À l'étiage, les spéléologues peuvent suivre la rivière pendant un peu plus de 250m jusqu'à une grande vasque siphonnant. En crue, la perte n'arrive pas à absorber le débit de la rivière, et un grand lac se forme, coupant la route départementale.

Diapositive de plus de 28 ans scannée avec mon fantastique scanner à diapositive Polaroid Sprint Scan 35 Plus.
_______________________________________________________

Caussols polje
Located at the North of Grasse, this calcareous high plateau culminates at 1100 m of average altitude, in a vast amphitheatre of mountains (Calern, Gros Pounch in the north, Ferrier, Doubier in the south, Rougies). Its center, with a basin sin, is called a "polje" (name originating from Balkans). The slopes show a alternation of mals and limestones presenting a differential erosion. The forms obtained, are completely characteristic of the "karst". The "embuts", meaning "funnels" into Provence language, strew the plateau. They are entries of underground cavities dug by water. Some can be explored. The most famous cavity is Embut de Caussols explored by Armand Janet, in 1892. Here the water collected in the "polje" of Caussols is lost under ground. To the low water level, the speleologists can follow the river during a little more than 250m up to a large siphoning basin. In rising, the loss does not manage to absorb the discharge of river, and a large lake is formed, across the secondary road.

Slide more than 28 years old, scanned with my fantastic Polaroid Sprint Scan 35 Plus slide scanner.

imrek, carper, jrj, GilbertB, Didi oznaczy³ to zdjêcie jeko u¿yteczne

Photo Information
Viewed: 4059
Points: 16
Discussions
  • None
Additional Photos by JeanPierre Fayeulle (fayeulle) Gold Star Critiquer/Gold Star Workshop Editor/Gold Note Writer [C: 1948 W: 613 N: 6621] (27827)
View More Pictures
explore TREKEARTH